mercredi 7 octobre 2009

What's in a bird ?

J'ai cru qu'il y avait un colibri dans le jardin. Le colibri avait des antennes. Tel un ornithorynque, mon colibri a dérapé dans le concept.

Ce qui amène une autre question : le vol du moro sphinx est-il moins gracieux que celui du colibri ?
Je n'en sais rien, je n'ai jamais vu de colibri.

Si je postule que je n'entends rien de la pensée brillante de mon voisin, pas plus que je ne saisi la dialectique de mon cordonnier qui, le pastis aidant, semble s'entendre avec mon voisin, comment puis-je prétendre sérieusement interpréter une œuvre picturale dont les codes ne sont pas clairs ? Si codes il y a.
Peut-être que l'artiste tente vraiment de nous (se) dire quelque chose, et que ça m'intéresse, contrairement à ce que vomissent les crétins de mon quartier.
Peut-être que la plupart du temps il n'y a que des papillons lorsque je vois des colibris. Peu importe, ce qui est pratique avec l'art, c'est que son concept est plus souple que celui de l'oiseau, et je peux y fourrer ce que je veux.


J'étais curieux de savoir si en reproduisant un effet d'optique, en l'occurrence comme un gougnafier le « yeux doubles » si cher à V. Meignaud, il agit toujours. La réponse est oui. Je dois avoir un cerveau de poule, pour rester dans la volaille :]

5 commentaires:

Alex a dit…

Salut l'artiste !

Mais on m'avait caché ce blog !!!
Mais c'est scandaleux !
( mauvaise foi du belphégor qui donne pas de nouvelles !!! )

Des choses superbes ici-bas ( dés qu'on a coupé le son des Wampas ) et du blala intéressant, bien moins ésotérique que certains intitulés de toiles sur l'ancienne tourbière.

Encore Grand Fou !!!

Bises

Alex

Bertrand a dit…

Oui ! Je mets de la musique ici pour perturber la lecture ! Et comme je l'ai dit sur le blog peintures, ici c'est bla-bla croquis et Cie... Alors Ne viens pas me casser le pieds, ou bien apporte la tarte promise depuis des lustres !
Bises, copain ;)

Bertrand a dit…

Mais j'y pense ! Toi aussi tu t'étais fais prendre... C'est que ça remonte à longtemps cette histoire, et ils s'étaient cachés depuis.

Alex a dit…

La tarte promise...
( ça pourrait faire un bon titre de best-seller ! )

En toute franchise : j'aime beaucoup ce que tu as publié depuis la création de ce blog car j'y retrouve ce qui m a toujours émerveillé chez oit ( à part peut-être ta collec' de pin's de cravate ) : ton trait féroce ( que je ne retrouve pas forcément toujours dans tes toiles ).

Je m'aperçois aussi que j'aime bien lire ce que tu racontes à propos de ton "cheminement", ton travail ( notamment sur la chair grise/violette sur je ne sais plus quel post ).

Ce que je regrettais de ne pouvoir lire ou voir sur l'autre blog, je m'en régale ici-bas ( et c'est rare que j'utilise ce genre de terme, crois-moi ! ).

Je suis tellement fan que quand je regardes c blog, je m'oblige à le faire tout nu en mangeant des chips aux paprika ( pour que l'extase soit totale.... ).

Bref, c'est du TRES bon ouvrage tout ça. A suivre assidûmment.

( et le tiramisu promis, j'y travaille dés à présent, tu peux prévenir Marie et le petit croisé )

Poutoux-Poutoux
Alex

Bertrand a dit…

Ça me fait très plaisir ce que tu me dis là, mon Alex. Tu sais que ma porte t'es toujours ouverte :]
Pour ce qui est de ce blog, je voulais un endroit très libre, et ça me fait rire !
Poutoux !

artworks © bertrand bonnafous